Mercy Ships Renforcer l’accès aux soins chirurgicaux essentiels.

Mercy Ships Renforcer l’accès aux soins chirurgicaux essentiels.


Diass-Infos : Deux personnes sur trois dans le monde ne bénéficient pas d’un accès aux soins chirurgicaux car elles vivent trop loin d’un hôpital ou manquent de moyens financiers pour se faire soigner. Depuis sa création en 1978, Mercy Ships s’engage pour donner un accès à des soins au plus grand nombre.

Depuis août 2019, le navire-hôpital Africa Mercy de l’ONG Mercy Ships se trouve à Dakar, au Sénégal, sur invitation du président Macky Sall.

Cette organisation humanitaire internationale utilise des navires-hôpitaux pour offrir chaque année, gratuitement, plus de 2’000 opérations chirurgicales et 8’000 traitements dentaires à ceux qui n’y ont pas accès.

A bord, des professionnels en provenance du monde entier s’engagent bénévolement pour offrir chaque année des milliers d’opérations gratuites, dans des domaines chirurgicaux spécialisés tels que l’orthopédie ou la chirurgie gynécologique.

Mais surtout, Mercy Ships soutient le système de santé des pays hôtes par de la formation et des rénovations d’infrastructures. L’organisation collabore avec les professionnels de la santé locaux : formations, partage de connaissances, mentorat ou accompagnement stratégique permettent de soutenir chirurgiens, infirmiers, anesthésistes ou responsables hospitaliers. Ainsi, l’impact est durable et maximisé !

D’après une étude récente*, 93% des personnes en Afrique sub-Saharienne sont privées de soins chirurgicaux. C’est en ce sens que Mercy Ships a, depuis 1990, envoyé des navires-hôpitaux dans de nombreux pays africains, en particulier en Afrique de l’Ouest (voir la carte).

Mercy Ships est présent à Dakar (Sénégal) jusqu’en juin 2020.

 

Don et Deyon Stephens
Fondateurs de Mercy Ships

« Mercy Ships a installé à travers le continent africain des relations durables, efficaces et précieuses pour les populations locales. C’est avec tous nos partenaires en Afrique et avec les bénévoles du monde entier que nous relevons – et continuerons à le faire – ce défi humain et logistique : répondre aux besoins de santé dans le continent ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!