Sénégal: la médiation pour apaiser les tensions entre société civile et autorités

Diass-Infos: Au Sénégal, la société civile et les autorités ont donc choisi la médiation pour calmer les tensions. Depuis une semaine, le mouvement citoyen Y’en a marre accusait l’Etat de tout mettre en œuvre pour l’asphyxier. Vendredi dernier, l’agrément de l’organisation «Lead Afrique francophone», qui a été partenaire technique de Y’en a marre, était notamment retiré. Et c’est une médiation qui va visiblement permettre à cette ONG de le récupérer.

Apaiser la situation plutôt qu’attiser le feu. Difficile de savoir qui a fait le premier pas pour lancer cette médiation. Du côté de la société civile, ce sont les doyens, Alioune Tine, Sadikh Niass de la Raddho ou encore Mamadou Mignane Diouf du Forum social, qui ont activé leurs réseaux dès le week-end dernier. Ils ont obtenu mercredi soir, une fois la fête du Gamou terminée, un rendez-vous avec le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, pour trouver une issue qui ne froisse aucune des parties.

Le protocole : le ministère a demandé à l’organisation ENDA de déposer un recours pour permettre à Lead Afrique francophone, qui dépend de cette structure internationale, de retrouver son agrément. Ce recours qui ne sera donc qu’une simple formalité sera normalement déposé ce vendredi.

La société civile a donc accepté de négocier avec l’Etat, mais sans plier. Mamadou Mignagne Diouf conclut: « les tensions politiques sont extrêmes, la voie de la sagesse est la bonne, mais que personne n’ait de doute, nous allons continuer à défendre l’espace citoyen qui est un acquis de l’histoire, de la démocratie ».

DIASS

Diass-Infos : le portail d'informations de Diass sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *