DIASS : THICKY … DU BOUT DU SAFEN.

DIASS : THICKY … DU BOUT DU SAFEN.


Diass-Infos : Situé dans la commune de Diass, le village de thicky est à 6 km de Diass et de 3 km de la route nationale 1, est un village très enclavé.

Une localité presque coupé de notre monde, malgré son appartenance à la commune de Diass qui est-elle à 50 km de la capitale et la porte d’entrée du Sénégal par l’aéroport Blaise Diagne.

D’ailleurs pour y parvenir depuis Dakar, il faut prendre la route nationale 1 jusqu’au sortie de Diass après le croisement de kirene il vous faut cinq bonnes minutes pour arriver au petit garage taxi clando qui vous amène vers le village.

Cependant  trois longs et périlleux kilomètres et demi avec une piste difficilement praticable, nous attendent,  surtout en période d’hivernage nous souffle Aliou un compagnon de clando avec qui nous cheminons vers thicky ….  Laissez ouvertes les fenêtres suggère le chauffeur sinon on risque d’avaler la poussière. Poussière …. Oui poussière c est le quotidien des pratiquants de la route et  «  ça ne fait que commencer vous voyez ce que nous endurons tous les jours » renchérit il.

Un village sérère saafi presque anonyme pour le voyageur qui passe sur la route nationale en direction de mbour ou de dakar

La route …. Une super priorité

Parmi les doléances figurent en bonne place, l’électrification du village, une case de santé mieux équipée, sans oublier la nécessité d’avoir une route praticable.

A thicky les populations pensent que l’agriculture pourrait fortement contribuer à l’essor de leur localité. Pour cela, la réhabilitation de la route qui ne fait que trois  kilomètres  et demi doit être une réalité et les populations estiment que cette doléance vieille de plusieurs années n’est toujours pas satisfaite….ce n’est pas pour rien aliou secka du mouvement secka ndour sans frontière a dans son discours dimanche 23 février 2020 lors de l’anniversaire du dit mouvement a été le porte voix des populations de la commune de Diass et plus particulièrement du village de thicky «la commune de diass a tout donné et n’a jamais réclamé donc il est temps que le président Macky sall fasse quelque chose … »

<

p style= »text-align: justify; »> Le village est entouré de carrières de latérites et de pierres et les conséquences de la bataille entre les deux cimenteries  que sont les ciments du sahel et dangote, entrainent des difficultés au sein de la population. Le passage des camions qui soulèvent beaucoup de poussière de latérite à avaler. P SECK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!