COVID-19 à saly : hôtels fermés et activités bloquées saly… ville fantôme.

A quand reviendront les touristes au Sénégal? Le secteur touristique est durement frappé par la crise sanitaire liée au Covid-19.
Très important pour l’économie du pays, la station balnéaire de Saly, à une centaine de kilomètres de Dakar, la capitale, est devenue depuis l’arrivée de la pandémie une ville fantôme.
Prisées par les touristes européens, en grande majorité français, la plupart des activités dans la ville sont à l’arrêt. sur place ça donne ceci


Doudou NGOM est un habitant de Mbour qui chaque jour vient à son lieu de travail.
Il est pêcheur de profession et d’habitude il amène les touristes à la pêche mais depuis la fermeture des frontières avec l’arrivée de la pandémie Doudou est presque au chômage père de famille et sans ressource Doudou vit au plus profond de sa personne les conséquences de la maladie.

Regarde nous dit il ici d’habitude c’est la plage de Obama beach l’une des plages les plus fréquentés en temps normal voilà le décor, Transat plié seul celui qui est chargé de l’entretien des lieux est présent tout est fermé.


Et de rajouter si ça continue franchement je ne veux pas y penser mais c’est dure tout le monde ressent le coup et si vous faites un tour dans saly vous allez vous rendre compte.
Et c’est parti Doudou a vu juste direction village artisanal…
Sur les lieux le village affiche le tier de son monde cantines fermées car l’activité est réduite on ne vend plus parce que y a plus de touristes et d’enchaîner depuis trois mois c’est comme j’ai épuisé mes ressources et il faut nourrir la famille.


Oumar le breton que tout le monde connaît ici nous explique que d’habitude le village a pareille heure refuse du monde mais c’est dommage on a n’a jamais vécu une situation pareille et comme les senegalais vivent au jour le jour depuis que la fermeture des frontières aériennes plus de touristes plus d’argent.
Les gens sont découragés nous dit un vieux assis devant sa boutique pas l’ombre d’un client si la situation dure on risque de tous crever *niaka limay def mo ma fi andi* mais je ne sais pas d’ici un mois comment ça va se passer mais *yala bakhna*


C’est bien senegalais *yala bakhna* mais avec tout ce qui tourne comme emploi autour du tourisme ce serait vraiment dommage si le gouvernement ne nous vient pas en aide et on attend toujours le force COVID-19 s’il nous touchera.

A saly même la rue ressent ce vide qui ne s’est jamais produit depuis que la ville est, le secteur du tourisme a pris un sacré coup.
#post #yalane

DIASS

Diass-Infos Radio Tv : le portail d'informations de Diass sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *