FONCIER A DIASS : (KANDAM BENTEGNER) AVERTI LES PRÉDATEURS

FONCIER A DIASS : (KANDAM BENTEGNER) AVERTI LES PRÉDATEURS


Au prix de notre vie nous préservons cette espace « Loumou lene diaral diaral naniouko » lancent les jeunes de Kandam et beintegne. l’image que nous donne la situation du foncier qui prévaut actuellement dans notre pays est très complexe.

Et les faits ne se passent pas seulement sur le littoral qui défraie en ce moment la chronique, mais c’est bien globalement sur l’ensemble des terres du Sénégal que cette pratique s’exerce. Alors, ils sont donc en train de s’accaparer d’un bien appartenant à tous les Sénégalais.

Et cette minorité de privilégiés cupides parmi nous a décidé de s’en accaparer et se le partager, à partir de leur position de pouvoir ou proximité à celui-ci avec la complicité d’une administration locale corrompue de la tête aux pieds.

Et cette situation scandaleuse d’usurpation sans état d’âme, les terres du pays, nous révèle combien les pouvoirs qui se succèdent à la tête du pays et même Incontestablement nos élus locaux ont failli à leur impérieux devoir de préserver jalousement, quoi qu’il advienne, notre patrimoine foncier local contre toute violation, hélas ! En effet se sentant bien lésé du fait du manque d’espaces de réserve dans leur village, les jeunes de KANDAM et Beintegne dans la commune de Diass crient leur ras le bol sur l’accaparement qui se fait dans leurs terres.

C’est ainsi que les camarades de aliou diallo ont tenu à avertir tous les envahisseurs de se tenir à l écart de la seule réserve restante pour le village. Déjà que cette espace avait fait l’objet de décret depuis le régime de wade en 2010.

Pour rappel cette espace était une forêt classée Déclassée par le président Wade pour servir d’usine de gros porteurs par décret présidentiel. Le gros porteur transféré à diamniadio l’espace reste confinée par ce décret. Le combat est que cette espace soit affectée au profil de la population locale.

Très décidés à conserver leur espace les jeunes de Kandam et beintegne, depuis des années font des démarches pour que cette espace leur soit affectée car disent ils le village doit s’agrandir et que les générations futures ont besoin d espace. D’ailleurs c’est une superficie de 61 hectares déclassée en 2010.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :