AU MOINS UN TIERS DE LA POPULATION EST PAUVRE AU SENEGAL

AU MOINS UN TIERS DE LA POPULATION EST PAUVRE AU SENEGAL


Les résultats de la première Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (EHCVM) révèlentle niveau de pauvreté des populations dans les huit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) dont le Sénégal. L’émergence est encore un rêve dans ces pays, d’après les résultats de l’enquête menée par la Banque mondiale et l’Uemoa. Car au Sénégal où le niveau d’indigence est au plus bas, «au moins un tiers des individus serait en situation de pauvreté».

L’émergence est encore un rêve dans ces pays où la Banque mondiale et l’Uemoa ont mené une Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (EHCVM). Les résultats de l’enquête rendus publics montrent la misère des populations de ces pays que sont le Sénégal, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Togo.
En effet, cette première Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (EHCVM), dont la collecte des données a été organisée en deux vagues comptant chacune la moitié de l’échantillon, s’est déroulée simultanément dans les huit Etats membres de l’Union sur la période de septembre à décembre 2018 pour la première vague, et d’avril à juillet 2019 pour la seconde.
La première approche de calcul des indicateurs de la pauvreté monétaire s’est basée sur le seuil international de pauvreté monétaire modérée à savoir 3,2 dollars par personne et par jour en parité du pouvoir d’achat de 2011. Elle révèle qu’un Sénégalais sur trois est pauvre. «Elle donne des incidences de la pauvreté variant de 32,6% pour le Sénégal à 75,5% pour le Niger, 33,5% pour la Côte d’Ivoire, 47% pour le Mali 56,2% pour la Guinée Bissau, 50,4% pour le Togo, 47,5% pour le Bénin et 63% pour le Burkina Faso», indique-t-on dans le document.
Malgré l’ampleur de sa pauvreté, le Sénégal est mieux loti que les autres pays de l’Union. Car, relève-t-on, «au moins un tiers des individus serait en situation de pauvreté au Sénégal, le pays où elle serait la moins élevée».
Toutefois, des indicateurs de pauvreté monétaire ont également été calculés en construisant un seuil de pauvreté national pour chaque pays, afin de permettre l’évaluation des politiques publiques dans les pays. Les résultats montrent que la dépense annuelle moyenne par tête au Sénégal est de 507 350 F Cfa, un peu au-dessous de la Côte d’Ivoire qui est à 512 810 F Cfa, la plus élevée de l’Uemoa. Quant au seul national de pauvreté, le Sénégal est à 333 441 F Cfa et à 37,8% pour ce qui est de l’incidence de la pauvreté nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *