LES CATHOLIQUES SANS CULTE

LES CATHOLIQUES SANS CULTE


Prorogation de la suspension du Culte chrétien

Dans un communiqué rendu public le samedi 8 août, et signé par Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque métropolitain de Dakar, les Evêques de la province ecclésiastique de Dakar ont estimé que la situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du Culte chrétien
Les Évêques ont, avant tout, rappelé que la situation actuelle de la pandémie de Coronavirus, tant au niveau national qu’international, est loin d’être maîtrisée. « Devant la propagation de la pandémie dans notre pays, le Chef de l’État, le Président Macky SALL, ne vient-il pas, lors de la réunion d’évaluation du plan de riposte à la Covid-19, du Jeudi 07 Aout 2020, de donner instruction ferme aux Ministres de l’Intérieur et des Forces Armées de déployer un dispositif spécial afin de renforcer les mesures en vue d’un meilleur respect des gestes barrières ?; les différents communiqués du ministère de la santé et de l’action sociale ne nous alertent-ils pas à suffisance sur les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, avec 11 003 cas déclarés positifs et 229 décès, même s’il faut se réjouir du nombre de guérison ?; au niveau international, la pandémie ne gagne-t-elle pas du terrain, refaisant surface dans certains pays, les obligeant à revenir à des mesures restrictives concernant la mobilité des personnes et, amenant même des Églises sœurs à suspendre à nouveau le Culte ?; des experts et personnes averties n’insistent-ils pas sur les menaces persistantes et aggravantes de la pandémie ? », constatent les Evêques.
En outre, ont-ils rappelé, dans leur précédent communiqué, la date du 15 Aout 2020 n’a jamais été fermement retenue pour une reprise officielle du Culte chrétien en public, notamment à travers la Célébration des Messes avec présence du Peuple de Dieu. « Nous avions évoqué cette date en ces termes : « Dans la perspective d’une reprise ultérieure du Culte et des activités pastorales, aux environs de la 15 Aout 2020 peut-être, si la situation se stabilise, nous demandons aux Communautés paroissiales de mener déjà une réflexion pastorale sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité », explique le communiqué.
Les églises demeurent ouvertes pour des dévotions personnelles
Néanmoins, ont fait savoir les Evêques, les églises demeurent ouvertes aux fidèles pour des dévotions personnelles et certaines sollicitations d’ordre pastoral (Baptême, Mariage, Funérailles…) sont laissées à l’appréciation des prêtres qui, indiquent le communiqué, devront, dans un esprit de dialogue avec les fidèles laïcs et de communion pastorale, s’assurer que tout se fasse dans le respect des mesures barrières, avec un nombre restreint de fidèles, pour ne pas favoriser la propagation de la maladie. « Ce qui prime, c’est la vie et la santé des personnes qu’il ne faut pas mettre en danger », insistent les Evêques.
Par ailleurs, indique le communiqué, en prévision de la prochaine année pastorale 2020-2021, les ordinations sacerdotales et les professions religieuses, compte tenu du contexte de la pandémie, se dérouleront dans un cadre restreint et dans le respect des mesures sanitaires que requiert la situation, avec le souci permanent de protéger la vie humaine.
En outre, à l’occasion de la prochaine fête de l’Assomption, le 15 août, les Evêques ont demandé à tous « d’éviter les déplacements et les regroupements habituels, et d’invoquer, avec ferveur, la protection maternelle de Marie pour nos familles, notre pays et le monde entier ».
Jean-Pierre Bodjoko, SJ* – Cité du Vatican/vaticannews.va

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!