La pandémie de Covid-19 infecte les «Navétanes» au Sénégal: « un manque à gagner de 450 millions Fcfa »

La pandémie de Covid-19 infecte les «Navétanes» au Sénégal: « un manque à gagner de 450 millions Fcfa »


Les ”Navétanes (championnats populaires entre quartiers pendant les vacances)” auront-ils lieu, cette année, au Sénégal ? Très probablement non. Ce célèbre championnat populaire de football inter-quartiers est un must, organisé durant les vacances scolaires. Mais il devrait être annulé, cet été, à cause de la pandémie du Coronavirus. La mort dans l’âme, les équipes s’y sont d’ores et déjà préparées. Mais l’instance organisatrice n’a pas encore abdiqué.

Les annulations de manifestations sportives du fait de la pandémie de coronavirus se poursuivent à travers le monde. Au Sénégal, le ”Navétane” risque d’en faire les frais. Sauf miracle, le célèbre championnat populaire des vacances d’été ne devrait pas avoir lieu cette année. En tout cas, du côté des équipes, l’annulation de ces championnats inter-quartiers est plus qu’une évidence. Mais l’Organisme National de Coordination des Activités de Vacances (ONCAV) tarde encore à prendre une décision. Alors que les compétitions devaient déjà démarrer, le flou reste total. Un suspense entretenu notamment par les propos du président de l’ONCAV, Amadou Kane, lors d’une émission sur Itv, une télé privée locale, le 8 août dernier. « Nous avons pris les dispositions nécessaires pour organiser le «Navétane» cette année si les ASC (ndlr, associations sportives et culturelles) et l’Etat délégataire de pouvoir sont d’accords pour nous accompagner », disait-il.

Un discours qui contraste avec la position de la grande majorité des acteurs, déjà résignés à faire l’impasse. 1988, dernière année sans « Navétane » « Là, c’est fini ! Il est évident qu’il n’y aura pas de « Navétane » cette année. Au moment de l’allègement des mesures en juin par l’Etat, il y avait encore une petite lueur d’espoir mais avec la recrudescence des cas de Covid-19, on a compris que c’était terminé », confie Pape Makhtar Niang, président de l’ASC Khandalou, une des plus populaires de la capitale sénégalaise. Même son de cloche du côté de Papa Momar Lô, président de l’ODCAV de Dakar. « Avec l’absence de ”Navétane”, les ASC de Dakar sont désormais impliquées dans la sensibilisation des populations de leurs quartiers dans le cadre de la lutte contre le Covid19. Il n’y a pas que le football au niveau des ASC. Leur rôle est aussi et avant tout citoyen », soutient-il.

La dernière fois que le ”Navétane” a vécu des perturbations d’envergure, c’était en 1988. À l’époque, le championnat de quartiers avait débuté avant d’être arrêté à cause d’un conflit entre l’ONCAV et les autorités sénégalaises. C’est dire le caractère inédit d’un report cette année. Une très mauvaise nouvelle pour les acteurs, privés d’une manne financière considérable.

450 millions de manque à gagner
Selon le président Papa Momar Lô, « le manque à gagner tourne aux alentours de 450 millions FCFA » pour les ASC de la capitale Dakar. Mais le « Navétane », c’est bien plus qu’une question de sous. D’où ce sentiment de regret du dirigeant de l’ODCAV de Dakar. « Le manque à gagner n’est pas essentiellement financier mais c’est surtout l’absence d’animations dans les quartiers partout à travers le pays », regrette-t-il. Pour autant, les ASC ne croisent les bras. Elles comblent le manque de compétitions sportives par leur implication dans la lutte contre le Covid-19. « Pendant le Covid, on a débloqué des fonds pour doter les gens du quartier de gels hydro alcoolique, de dispositifs de lavage », se réjouit le président de Khandalou.

L’ASC est même allée plus loin en offrant «plus de 2000 sacs de riz aux populations de Rebeuss (ndlr: dans le centre-ville de Dakar)», renseigne Pape Makhtar Niang. Ce qui inspire au président de l’ODCAV cette idée: «Les ASC doivent se muer en ESC, équipes de sensibilisation communautaire». Une belle formule pour attendrir les esprits choqués par ce report inédit du « Navétane » qui se profile à l’horizon.

 

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :