COMMUNE DE DIASS : les fils de MBAYE MOSS, tiennent le flambeau.

COMMUNE DE DIASS : les fils de MBAYE MOSS, tiennent le flambeau.


L’agriculture est à la fois présentée comme une des principales solutions face au défi de l’emploi et comme une activité qui ne parvient plus à « attirer » les jeunes. Constitue-t-elle vraiment une réponse au « chômage » des jeunes ? 

L’émigration est marginale et la plupart des jeunes sont fortement impliqués dans les activités agricoles. Si l’agriculture permet au jeune de gagner de l’argent, de fonder un foyer et d’asseoir une perspective sérieuse de développement d’une entreprise familiale, il n’hésitera pas à en faire son métier.

C’est le cas de la famille de mbaye Moss faye  à Diass, Diass infos radio tv a rencontré un de ses fils dans son champ.  Ousmane faye dit ous bombé nous plonge dans son environnement pour dire qu’il n’a pas attendu que le président macky sall fasse un appel pour se retourner à la terre il l’a hérité de son père que tout le connait dans ce domaine.

D’ailleurs il a diversifié ses cultures passant de l’arachide , aubergine et le gombo ousmane se dit un agriculteur moderne qui travaille selon les besoins du moment.

Pour rappel le président macky sall a lors de sa tournée à Fatick disait : « Nous sommes venus voir des populations courageuses dans le travail…. Il faut que les jeunes qui sont l’espoir de la nation retournent à la culture de la terre ».

Aujourd’hui le monde rural représente 55% de la population sénégalaise, mais la société s’urbanise progressivement. Cette tendance et les évolutions inéluctables qu’elle engendre (changement de modes de consommation, hausse du niveau de vie) constituent des opportunités intéressantes si cette demande économique est connectée à une offre agroalimentaire nationale et locale.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :