Reprise Progressive Du Culte À Partir Du 1er Novembre, L’appel De L’Archevêque De Dakar Aux Fidèles

Reprise Progressive Du Culte À Partir Du 1er Novembre, L’appel De L’Archevêque De Dakar Aux Fidèles


Les Offices religieux avec présence de l’Assemblée, suspendues depuis le mois de mars pour cause de Covid-19, vont reprendre progressivement dans les Diocèses, à partir du 1er novembre, a annoncé, vendredi, l’Archevêque métropolitain, Monseigneur Benjamin Ndiaye.

 « Nous, vos Pères Évêques du Sénégal, dans une attitude de prière confiante au Dieu de toute miséricorde et de toute protection, assurés de l’intercession puissante de la Bienheureuse Vierge Marie, Notre Dame du Rosaire, Reine de tous les Saints, sommes favorables, à partir du 1er novembre 2020, à la reprise progressive du Culte dans nos Diocèses », a t-il indiqué dans un communiqué. 

« Les conditions de faisabilité en vue d’une reprise normale du culte, sont laissées, à l’appréciation des pasteurs du lieu », ajoute le document signé par l’Archevêque métropolitain, Monseigneur Benjamin Ndiaye. Selon l’Archevêque de Dakar, cette décision est prise suite ’’aux avis de médecins de la Communauté et autres personnes ressources’’ face notamment à » la tendance à la baisse de la courbe des contaminations dans notre pays, depuis plus d’un mois’’. 

Toutefois, s’agissant de la traditionnelle Commémoration des fidèles défunts, il préconise ’’une démarche individuelle et familiale des visites aux cimetières, en dehors de toutes cérémonies officielles et de prières communautaires organisées’’.  

Il a aussi tenu à souligner que « ces nouvelles orientations n’entament en rien’’ à la ferme détermination de l’Eglise  » à toujours chercher à préserver la santé et la vie de nos concitoyens’’.  « C’est pourquoi, conscients de la réalité de la maladie qui éprouve nos communautés et nos familles, nous continuons à vous exhorter à la prudence et à la responsabilité personnelle et collective », a-t-il fait part. Ainsi, il a invité tous les fidèles à « vivre dans le strict respect des normes sanitaires édictées par les services compétents’’ et à demeurer ’’à l’écoute’’ des Pasteurs, Évêques et Prêtres, ’’dans un esprit de communion et de sauvegarde de la vie humaine qui est notre bien commun le plus cher’’. ’

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :