Ndengler/ Djilakh : le problème est loin de connaître son épilogue !

Ndengler/ Djilakh : le problème est loin de connaître son épilogue !


« A défaut d’exploiter les terres litigieuses, Babacar Ngom prête 50 hectares à un investisseur étranger. »

Ce qui a fait sortir dans la rue les populations de Ndengler et Djilakhn  ce dimanche 25 octobre 2020, après trois mois l’accalmie, c’est l’attribution aux fins d’exploitation de 50 hectares sur les 300 litigieux, à un promoteur étranger par le PDG de la SODIMA Babacar Ngom.

Selon le porte-parole des paysans,  membre du collectif pour la défense des intérêts de Djilakh, Djibril Sène, « c’est parce que Babacar Ngom est incapable d’exploiter les terres qu’il ne les loue même pas, mais les prête à un promoteur étranger. »

Ils réclament désormais, l’annulation du titre foncier pour éviter le pire

 Ce qu’ils réclament désormais, selon un autre manifestant  Malick Ndiaye qui s’est aussi prononcé  sur la RFM, « c’est l’annulation du titre foncier pour éviter le pire, car ils ont besoin de leurs terres, peuvent les exploiter et ne se laisseront pas faire. »

 A ce niveau, c’est le Président Macky Sall qu’ils ont interpelé. Ils reprochent aussi aux autorités de « les exclure des négociations entre la SEDIMA et l’état pour régler leur propre problème. »

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :