CAMPAGNE AGRICOLE 2018-2019 : LA MISE EN PLACE DES SEMENCES D’ARACHIDE A DÉBUTÉ À DIOURBEL


La mise en place des semences d’arachide a démarré à Diourbel (centre), en perspective de la prochaine campagne agricole 2018-2019, avec 1642 tonnes réceptionnées sur 4831,5 tonnes destinées au Baol, a annoncé mercredi le directeur régional du développement rural (DRDR), Pierre Diouf.
« Nous sommes à la veille, sinon en plein campagne agricole 2018-2019. La mise en place des intrants 2018-2019 » a déjà été planifiée concernant l’arachide, a-t-il dit, en signalant que la région de Diourbel doit recevoir un total de 4 831, 5 tonnes.

Depuis le 12 mai dernier, la région de Diourbel a commencé à recevoir des semences d’arachide des opérateurs notifiés par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural (MAER), a renseigné M. Diouf au cours d’un comité régional de développement.

 A la date du 24 mai, « l’arachide est à 34,19% de mise en place c’est-à-dire sur les 4831,5 tonnes prévues par la région, 1642 tonnes ont été réceptionnées », a ajouté Pierre Diouf au cours de cette réunion consacrée à la préparation de la campagne agricole 2018-2019, au volet élevage de la campagne agricole 2018-2019 et à la préparation de la campagne de reboisement 2018-2019.
« Pris séparément, Mbacké est à 84,28%, Diourbel est à 36,9% et Bambey est à 32% de mise en place », a détaillé le directeur régional du développement dural.
Il signale que s’agissant des intrants, « les prix de la campagne 2017-2018 ont été reconduits’’, notant que pour celle de 2018-2019, « seule la subvention a varié de 40 à 57% pour les semences d’arachide ».

 En ce qui concerne les espèces diverses (mil, maïs, sorgho etc.), « le planning est en cours », compte tenu du fait que le sanalyses se poursuivent toujours au centre de conditionnement, a indiqué le technicien.
Le directeur régional du développement rural de Diourbel a par ailleurs invité les acteurs à un meilleur entretien des magasins de stockage.

 « Une semence doit être dans des conditions satisfaisantes, c’est-à-dire aérée comme les magasins, mais aussi propres. Si ce n’est pas propre, a-t-il averti, vous verrez que les insectes y seront ».
« Ils vont s’y multiplier (…) sur les semences », a insisté Pierre Diouf, avant de recommander le nettoiement des magasins avant l’installation des semences « pour éviter les contaminations et permettre aux opérateurs des espèces diverses et des engrais d’amener leurs quotas ».
A en croire Pierre Diouf, certains opérateurs se préparent déjà à livrer les semences.

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :