Guerre commerciale : reprise des achats de sorgho américain par la Chine


(Diass-Infos) Pékin a fait un geste vers Washington. A l’heure où une importante délégation chinoise se trouve aux Etats-Unis, le ministère du Commerce a annoncé ce 18 mai qu’il levait une mesure antidumping qui touche le sorgho américain. Le temps presse : si les négociateurs reviennent à Pékin sans résultats tangibles, les sanctions américaines seront déclenchées mardi prochain, avec de nouveaux droits de douanes sur 50 milliards de dollars d’importations chinoises.

S’agit-il d’une branche d’olivier pour éviter une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine? Ou est-ce juste une manière de sauver la filière porcine chinoise ? Probablement les deux à la fois. Le communiqué du ministère chinois du Commerce explique en tout cas que les sanctions contre le sorgho américain ne sont pas dans « l’intérêt public ».

D’abord parce que les éleveurs de porcs en souffrent : avec une taxe allant jusqu’à près de 180%, il est devenu trop cher d’alimenter le bétail, à un moment où les revenus des agriculteurs sont en baisse. L’enjeu est de taille, car la Chine dépend de la production américaine. L’an passé, elle a acheté 5 millions de tonnes de sorgho pour environ 1 milliard de dollars – dont la quasi-totalité venait des Etats-Unis. Pour pénaliser les producteurs dans le Kansas -qui avaient porté au pouvoir Donald Trump-, Pékin avait pris le risque de mettre à mal ses propres éleveurs. Aujourd’hui, le gouvernement rétropédale.

Mais attention, la Chine garde encore d’importantes cartes en main: par exemple le soja. Les acheteurs auraient déjà réduit leurs achats aux Etats-Unis. Autre levier : le porc. Les douanes viennent d’annoncer des contrôles sanitaires plus sévères.

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :