OMVS: une affaire de gros sous stoppée par l’ARMP

OMVS: une affaire de gros sous stoppée par l’ARMP


Diass-Infos: Une nébuleuse secoue actuellement l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Un marché pour la construction et la mise en service du projet d’aménagement hydro-électrique avec, à la clé, la rondelette somme de 739 millions de dollars, attribué provisoirement à la société Sinohydro Corporation, a été stoppé net par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

Suite à un recours déposé par une entreprise qui avait soumissionné au même titre que la société chinoise et qui avait une proposition inférieure de 7 millions de dollars, l’ARMP a décidé de suspendre l’attribution du marché, en attendant d’y voir plus clair. Le mystère dans cette affaire de gros sous est que la société pointée du doigt avait été exclue de la procédure un an avant son grand retour. Libération nous informe que cette exclusion avait été prononcée faute de garantie bancaire. Question: comment une société exclue d’emblée d’un appel d’offres peut-elle revenir une année plus tard, sur demande d’un Etat membre, avec une proposition nettement supérieure et se voir attribué le marché ?
A noter que Sinohydro a été épinglée par le bureau de l’intégrité et de lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement (Bad) pour pratiques frauduleuses dans un projet d’appui routier en Ouganda.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :