Agroforesterie à Notto et fixation des dunes à Guethié Serré, au Sénégal

Diass-Infos: Notto et Guethié Serré, ce sont deux villages situés dans la zone des Niayes qui jouxte la façade maritime du Sénégal. Cette zone des Niayes, c’est un pôle de production maraîchère menacé par la déforestation et l’érosion côtière. Or, la zone des Niayes fournit 70 à 80% des besoins en légumes et en fruits des villes sénégalaises. En résumé, une zone agricole importante pour le pays, un terroir menacé, un monde agricole peu soutenu et une absence de planification à long terme intégrant environnement et production. Il faut donc s’attaquer à ces deux problèmes dans le même mouvement. Et la solution trouvée, c’est l’agroforesterie.


Première étape : le site de Gouye Diama, dans le village de Notto, situé à l’ouest du pays, à 23 km de Thiès. Les activités dominantes sont l’agriculture, le maraîchage, l’élevage et le commerce, auxquelles s’ajoutent les services et l’artisanat. Cette zone se distingue par un terroir favorable à la production de mangues.  Seulement voilà, les producteurs ne sont pas organisés, les pratiques culturales sont peu productives, à cela s’ajoute la difficulté de s’approvisionner en intrants et en jeunes plants. Tout cela entraîne la baisse de la productivité, la pauvreté et l’insécurité alimentaire dans les communautés villageoises. Ici, il a fallu plusieurs acteurs pour encadrer les producteurs : le service des eaux et forêts, les 6 communes limitrophes, l’ONG international SOS Sahel et ses partenaires, et l’association des unions maraîchères des Niayes, qui ont travaillé avec 622 producteurs.

Deuxième étape de notre périple : le village de Guethié Serré, à 7 kilomètres de Lompoul. Ce site est dans la région de Louga, à moins de 10 km de l’océan, entre Lompoul-sur-mer et Kébémer.  C’est un univers de sable et les dunes peuvent atteindre une hauteur de 40 à 50 m. Il n’y a presque pas de végétation. Les activités agricoles se font uniquement dans des cuvettes. Or, l’ensablement menace les habitations et les cuvettes maraîchères. Sous la supervision de l’Union des Groupements maraîchers et forestiers de Lompoul, 10 groupements se sont engagés dans les activités de fixations des dunes. Donc des rangs d’eucalyptus pour servir de coupe-vent. Un reboisement qui a plusieurs avantages. En bloquant la progression de la dune de sable, on protège ainsi les habitations et les périmètres de culture en contrebas. Autre avantage, on se procure du bois pour les besoins des familles. Et l’action va de la production des plants dans les pépinières, les plantations, et l’entretien des zones reboisés. RFI

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :