Érosion côtière Saint-Louis : La digue de la controverse

Érosion côtière Saint-Louis : La digue de la controverse

26 mai 2018 0 Par khalil

Diass-Infos: Pour protéger les quartiers de la Langue de Barbarie menacés par l’avancée de la mer, l’Etat a initié un projet de construction d’une digue de 3,5 km pour  un coût de 3 milliards de nos francs. Un projet accueilli à bras ouverts par les populations. Mais cinq mois après le début des travaux, la digue s’est effondrée, soulevant un tollé général.

Créée pour freiner l’avancée de la mer sur les habitations de la ville de Saint-Louis, la digue de protection des quartiers de la Langue de Barbarie n’a duré que le temps d’une houle. En effet, moins de 5 mois après le démarrage des travaux de construction, elle a commencé à s’affaisser. Elle n’a pu résister aux fortes houles qui ont frappé les côtes entre les mois de février et de mars 2018. Prévu sur une distance de 3,5 km pour 1,96 m de haut, l’ouvrage n’avait été réalisé que sur 950 m, lorsque la houle a frappé la côte avec des vagues d’une hauteur de 3 à 4 m. La  digue a alors commencé à s’affaisser. Et ce qui était censé être la solution contre l’avancée de la mer s’est trouvé être un problème de plus.

Des décalages et des ondulations sur l’ouvrage sont visibles à hauteur du quartier de Goxu Mbacc. Les pierres sont détachées de la grille de fer qui constitue le corps de la digue. Une partie de cette dernière est envahie par les eaux. Sur presque toute la surface construite, les populations déposent leurs ordures. Les chèvres divaguent entre les nombreuses ordures qui envahissent les lieux à la recherche de quoi manger. Ce qui a suscité une grande polémique à Saint-Louis.