Les mareyeurs et mareyeuses de Mbour étouffés par le couvre-feu, interpellent le Chef de l’état.

Les mareyeurs et mareyeuses de Mbour étouffés par le couvre-feu, interpellent le Chef de l’état.

13 janvier 2021 0 Par khalil

Les mareyeurs et mareyeuses de Mbour étouffés par le couvre-feu, interpellent le Chef de l’état.

Peu avant 21 heures, c’est le sauve-qui-peut  et le triste spectacle d’une activité en agonie qui s’offre à l’étranger.

Déjà avec la pandémie du covid 19 et son lot de conséquences néfastes  ou d’inconvénients dans le secteur de la pèche, les mareyeurs de Mbour n’arrivaient plus à écouler leur poisson.

Lorsque maintenant le gouvernement a décidé du couvre-feu pour les régions de Dakar et Thiès, cette mesure a pour eux  sonné le glas de leurs activités.

Peu avant 21 heures comme le rapporte  Sud FM Mbour, «  c’est le sauve-qui-peut  et le triste spectacle d’une activité  en agonie qui s’offre à l’étranger. »

En effet, selon les concernés  « l’essentiel des débarquements et ventes se faisant après le crépuscule,  il ne leur est plus possible d’exercer. »

Seul le chef de l’état Macky Sall peut nous sauver de cette situation, nous lui demandons d’être sensible à nos maux

Les conséquences énumérées sont ici inquiétantes : « poisson invendu, pas de moyens de transport, de conservation, plus de moyens de subvenir aux besoins vitaux,  de payer la scolarité des enfants, fermeture des gargotes, commerces, vendeurs de couscous etc. »

Expliquant avec un casier rempli de poissons devant lui, l’un d’eux, repris en chœur par tous dira : « Seul le chef de l’état Macky Sall peut nous sauver de cette situation, nous lui demandons d’être sensible à nos maux  pour revoir au besoin les horaires du couvre-feu, car certains pécheurs  viennent de Joal et n’ont pas le temps d’écouler leur poisson. »