CONSERVATION DU VACCIN

CONSERVATION DU VACCIN

15 janvier 2021 0 Par khalil

«Il n’y a pas au Sénégal de chambres froides qui peuvent conserver des vaccins à -80 degrés»

Le Sénégal ne dispose pas de chambre froide pouvant abriter les vaccins de coronavirus à -80 degrés. Cette information a été donnée par la directrice de la pharmacie nationale d’approvisionnement. Selon Docteur Annette Seck Ndiaye une conservation à -70 degrés requiert une technologie de pointe. En revanche, s’est-elle empressée de préciser présentement celui de Moderna peut l’être au Sénégal car, sa conservation répond aux normes actuelles dans le pays.
Avec la recrudescence du coronavirus dans la plupart des pays du monde, la course au vaccin se fait rage. Les grandes fibres pharmaceutiques ont proposé plusieurs produits donnant ainsi le choix aux pays pour l’adoption d’un ou de plusieurs vaccins. Au Sénégal, les autorités ont décidé d’aller au-delà de l’initiative Covax dont notre pays est membre en achetant des vaccins pour une partie de la population.
Cependant, un problème se pose : c’est la conservation du produit. Hormis le vaccin Moderna qui peut être conservé à -20 degré au Sénégal, tous les autres vaccins au-delà de cette température auront du mal à être utilisés faute de technologie adaptée. Selon la directrice de la pharmacie nationale d’approvisionnement docteur Annette Seck Ndiaye que nous avons rencontré hier, mercredi, «il n’y a pas de chambres froides qui peuvent conserver des vaccins à -80 degrés au Sénégal» a-t-elle renseigné.
Et de poursuivre : «la Pna abrite une chambre froide pour la vaccination. Nous en avons de deux types pour celles positives et négatives». Concernant le vaccin qui serait le plus adapté pour la situation du Sénégal, la directrice de la Pna a souligné : «pour Moderna, on n’aura pas de problème car, nous disposons du logistique qu’il faut, cependant pour les -70 degrés, il nous faut une haute technologie». Une situation qui amène à dire que le Sénégal, dans son choix un, se rapproche du vaccin Moderna dont il refuse de confirmer pour l’heure.
Toutefois, les autres vaccins pourront voir le jour au Sénégal dans l’initiative Covax qui prévoit dans la coopération avec les pays membres de faire vacciner gratuitement (avec une température à -20 degré) la population cible, de faire un appui financier et logistique. Ce qui amène Dr Annette Ndiaye à dire : «il n’y a pas à s’inquiéter pour l’initiative Covax».
Denise ZAROUR MEDANG/sudonline.sn