Face aux variants, le fondateur de BioNTech pour une 3e dose plutôt qu’un nouveau vaccin

Face aux variants, le fondateur de BioNTech pour une 3e dose plutôt qu’un nouveau vaccin

10 août 2021 0 Par khalil

Les craintes liées au développement des variants plus redoutables du coronavirus augmentent. Les vaccins actuellement disponibles fournissent-ils une protection suffisante et combien de temps restent-ils efficaces ? Face à ces questions, le fondateur de la société BioNTech s’est voulu rassurant lundi 9 août lors d’une conférence de presse à Berlin. 

Avec le notre correspondant D’Rfi à Berlin, Pascal Thibaut

« Le vaccin n’a pas encore besoin d’être adapté aux nouveaux variants du coronavirus en circulation », a préconisé le fondateur de BioNTech, Uğur Şahin, lundi lors d’une conférence de presse à Berlin une troisième dose pour renforcer la protection des personnes vaccinées. Il est possible d’après lui qu’un variant émerge dans les mois à venir et requière une adaptation du produit, mais cela n’est pas encore le cas pour Uğur Şahin. « Nous voyons pour l’instant qu’un rappel avec la formule de base est tout à fait suffisant », a ajouté le scientifique. 

L’OMS pas encore prête pour accepter une 3e dose

Pfizer et BioNTech qui produisent et commercialisent ensemble le vaccin avaient évoqué début juillet des résultats encourageants et prévoient de demander l’autorisation pour une troisième dose de leur produit aux États-Unis et en Europe. L’agence européenne des médicaments comme l’organisation mondiale de la Santé (OMS) doivent encore être convaincues. Elles estiment que les données disponibles sont actuellement insuffisantes pour autoriser d’ores et déjà une troisième dose. 

Le patron de BioNTech présentait les résultats de son entreprise qui ont explosé. Le chiffre d’affaires au deuxième trimestre a été de plus de cinq milliards d’euros contre 40 millions pour la même période de 2020. Les pertes appartiennent au passé.