A quand le programme DIASS « Zéro déchet »

Pap SECK/Diass-Infos : C’est un ALIOU BAYE FALL toujours en forme et le petit mot à la bouche avec son refrain à travers les artères de Diass MBEULITE MBEULITE MBEULITE.

Diass tout bel sans poubelle et dans un fou rire. …sans dépotoir les gens sont ils au courant ?  La mairie est elle aussi au courant ?  Est-ce qu’ils sont conscience du danger qui nous guette et pourtant le président avait émis l’idée de zéro d’échets en ces termes.

Le Sénégal pourrait bientôt rompre avec sa vieille tradition liée au manque de propreté.

En effet, l’insalubrité qui prévaut dans les villes du Sénégal n’est pas du goût du président de la République, Macky Sall.

Lors de la cérémonie de prestation de serment, mardi 2 avril 2019, il a annoncé l’amélioration de notre cadre de vie, la promotion d’un habitat décent pour tous et la sauvegarde de notre environnement. : « Nous voulons un Sénégal zéro déchet, des villes propres et des villes vertes ».

 Le programme a démarré dans plusieurs régions du Sénégal.

 Récupérer des sachets plastiques et les vendre à des sociétés qui les utilisent ce ci peut créer des emplois, surtout pour les jeunes quand on voit qu’à Diass les sachets de plastique font légion.

En effet, à Diass et au Sénégal en général, l’usage du plastique est incontrôlé. L’existence d’une loi n’a rien changé, malgré son entrée en vigueur en janvier 2016.

Pour l’instant, Diass se perd dans ses ordures et les déchets plastiques. Ce spectacle est d’autant plus désolant qu’après chaque pluie, si faible soit-elle, eaux mêlée à des déchets solides et plastiques, odeurs nauséabondes campent le décor.

Des comportements inciviques si ces canaux ne sont pas tout simplement transformés en dépotoirs d’ordures, par endroits. En guise d’exemple, les abords de la grande mosquée de Diass village, en plus d’être traversés par un canal (à ciel ouvert la route principale de Diass) qui a fini par être un réceptacle de déchets plastiques.

C’est ce même décor qui prévaut dans les autres villages de la commune et pourtant le projet va contribuer à la création de richesses à travers notamment le tri, la récupération et le recyclage de tonnes de déchets plastiques que nous déversons dans ces canaux.

Diass (la commune) toujours connu dans son rôle d’élève toujours en retard qui tarde à arriver à l’école du progrès, n’a toujours pas adhéré au projet du président de la république dans la lutte contre l’insalubrité.

Pour le moment, en lieu et place d’un Diass avec ses  «villages propres», c’est une commune  en phase d’être engloutie par les ordures que l’on constate.

Et aliou de s’éloigner avec sa charrette en ces termes Diass  beaucoup de déchets et sans dépotoir

 

DIASS

Diass-Infos : le portail d'informations de Diass sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *