Coronavirus : l’annulation des cérémonies religieuses en question au Sénégal.

DIASS-INFOS : Les quatre cas de coronavirus sont toujours à l’hôpital de Fann au service des maladies infectieuses. Dans le pays, les mesures de préventions sont mises en place : interruptions des visites dans les prisons, report sine die du jour de nettoiement des rues de ce samedi par le président Macky Sall. Ce jeudi le secrétaire général de l’association des imams a appelé au report des cérémonies religieuses.

Des bénévoles nettoient le parvis de la mosquée Massalikoul Djinane, fief de la confrérie mouride. Tout doit être prêt pour la grande prière. Près de 10 000 fidèles sont attendus ce vendredi dont Ibrahima Faye. Pour lui pas de raison d’avoir peur du coronavirus. « Ce n’est pas une épidémie qui va empêcher les musulmans de se regrouper, c’est une question de foi », lance-t-il

L’imam Khadim Lo prépare son prêche. D’après lui il faut maintenir les rendez-vous religieux. « On sait très bien que les grands rassemblements peuvent être des facteurs de risque de propagation de la maladie, explique-t-il. Mais on n’a pas de craintes pour la prière. Si la menace devient plus sérieuse alors seulement on prendra nos dispositions ».

Demander aux fidèles de rester chez eux, la mesure est pour l’instant écartée par Aloïse Wally Diouf directeur de cabinet du ministre de la Santé. « Les activités religieuses font partie des réalités socio-culturelles. Ce qu’il faut, c’est les encadrer par une bonne sensibilisation. Ce qu’il faut c’est continuer de demander aux Sénégalais de jouer leur rôle dans la détection mais aussi dans la limitation de la propagation de cette maladie », détaille-t-il.

À l’entrée de Massalikoul, on dit avoir prévu de quoi désinfecter les mains des fidèles.

DIASS

Diass-Infos : le portail d'informations de Diass sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *