Hausse du prix de l’eau


Après Ngokhé située dans le département de Diourbel, la contestation atteint la commune de Lambaye, dans le département de Bambey. Les habitants de cette localité ont marché pour dénoncer l’augmentation du prix du mètre cube (m3) d’eau qui va passer de 200 à 250 francs Cfa.

«Laissez-nous avec nos forages», «L’augmentation ne nous arrange pas», «Non à l’Ofor (Office national des forages ruraux)». Autant de slogans qu’on pouvait lire sur les pancartes des manifestants qui, parés de rouge, ont déversé leur bile.

«Le prix ne sera pas à la portée de nos bourses, peste Iba Guèye, le porte-parole des marcheurs, repris par la Rfm. L’eau sera vendue beaucoup plus cher en milieu rural qu’en milieu urbain. Nous ne demandons ni la charité, ni la pitié mais la transparence et l’équité.»

«Cette marche pacifique est (la première étape du) plan d’actions, menace iba Guèye. Le Collectif des délégués poursuivra (le combat) jusqu’à la satisfaction de cette revendication.»

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :