SUR LE CHEMIN DE MASSALIKOUL DJINANE

SUR LE CHEMIN DE MASSALIKOUL DJINANE

27 septembre 2019 0 Par khalil

Pap SECK/Diass-Infos : Ce vendredi 27 septembre, la confrérie mouride inaugure en grande pompe la mosquée Massalikoul Djinane, dans le quartier de Colobane à Dakar.

Un projet d’une ampleur qui n’avait pas été égalée depuis la construction de la mosquée de Touba, en 1932.

Quinze ans après le lancement du projet sur lequel ont œuvré quelque 800 ouvriers, Massalikoul Djinane est fin prête à recevoir les 30 000 fidèles qu’elle est en capacité d’accueillir (10 000 à l’intérieur et 20 000 sur l’esplanade).

Avec ses cinq minarets, elle devient la plus grande mosquée de Dakar, et l’une des plus importantes d’Afrique de l’Ouest. Pour la très influente confrérie sénégalaise, qui ne se prive pas d’une communication intensive dans les rues de Dakar à quelques heures de l’événement, c’est avant tout une affaire de rayonnement.la ferveur est de mise et l’organisation autour de cet événement est sans faille de niarry tally à la boulevard du centenaire les fidèles affluent de partout et d’une solidarité inégalable les talibés mourides ou de simples citoyens distribuent des vivres , de l’eau et de la boisson à tout passant ou fidèle venu assister à la cérémonie d’inauguration de la mosquée MASSALIKOUL DJINANE ou l’itinéraire du paradis.

«De l’eau de l’eau il faut boire de l’eau il fait chaud ci barké serigne touba » répète fallou aux fidèles qui se rendent à la grande mosquée. Accroché,  fallou un fidele mouride se félicite de ce succès de l islam avant d’ajouter qu’au Sénégal on est capable de tout si on a la volonté. Et un autre de lancer « nous sommes très fier quand on veut on peut regarde tous ces gens toute cette solidarité c’est au Sénégal seulement que tu le trouve tu ne le verras nulle part ailleurs »

Aujourd’hui nous devons réaffirmer notre ancrage à notre culture sénégalaise, nous devons être fiers d’être sénégalais  et préserver ce qu’elle a de plus beau et de plus humain. Nous ne pourrons construire le Sénégal de demain sans préserver notre identité socioculturelle et religieuse massalikoul djinane en est un exemple dixit un passant qui sue à gouttes.

<

p style= »text-align: justify; »>Regardez tous ces gens ya pas que des mourides c’est tout le Sénégal qui est là et vous voyez cette ferveur donc il nous faut plus de solidarité en tout cas moi je donnerais tous ce que j’ai pour ce jour de succès de serigne touba.