Santé à DIASS : couverture et ouverture ?

Santé à DIASS : couverture et ouverture ?

4 octobre 2019 0 Par khalil

Pap SECK/Diass-Infos : Assurer aux populations l’accès aux soins de santé de qualité a toujours constitué un défi majeur pour tous les gouvernants qui se sont succédé.

Le droit à la santé et à un environnement sain est consacré par la constitution sénégalaise qui dispose en son article 17 que « l’état et les collectivités ont le droit de veiller à la santé physique et morale de la famille, en particulier des personnes handicapées et âgées. L’état garantit aux familles en général et à celles vivant en milieu rural en particulier, l’accès aux services de santé et au bien-être.

Cependant, hélas, le constat est aujourd’hui alarmant. Le système de santé, au Sénégal, n’a pas évolué dans le sens favorisant l’égal accès des populations aux soins primaires de base et cette situation est plus que préoccupante dans les zones enclavées et même dans les zones comme DIASS qui est la porte d’entrée du Sénégal depuis l’ouverture de l’aéroport blaise Diagne.

Suivant le découpage sanitaire, Diass dépend des districts de Popenguine et de Mbour et cette situation peut elle encore durer vu les potentialités que s’offre cette commune et aussi des conditions difficiles que rencontrent  certains malades en évacuation vers Popenguine.

Popenguine étant très enclavé, situé à 70 km au sud de Dakar, sur la petite cote, par rapport à la situation de Diass commune qui est à 50km et sur la route nationale.

Avec une démographie tres galopante et une population tres jeune, la commune a connu dans un passé tres récent  beaucoup de cas de décès et surtout maternels et le groupe kirene avait érigé une maternité pour soulager  la souffrance des populations en remplacement de celle qui constituée un véritable danger pour les populations à cause de son état de délabrement.

Face à cette situation douloureuse que vivaient les populations, cette initiative heureuse a été retenue. Mais toujours est-il que la même situation demeure : manque de plateau technique de qualité.

L’équité commande l’égal accès des citoyens au service public.la couverture maladie universelle est une priorité du gouvernement, elle ne peut être optimale que si le lot de service devant être offert aux populations de Diass n’est au complet.

Les habitants de Diass n’ont accès qu’aux structures d sanitaires de première ligne.

Ainsi donc au nom de l’équité territoriale visée par l’acte3 de la décentralisation, il est de la responsabilité des autorités de revoir la situation et de doter Diass de structures dignes de son rang.

<

p style= »text-align: justify; »>La construction d’un centre de santé de Diass avec un plateau technique de qualité et multifonctionnel, deviennent plus que jamais des urgences dans la perspective d’un décollage économique.