Pourquoi DIASS est un grand corps malade ?

Pourquoi DIASS est un grand corps malade ?


Pap SECK/Diass-Infos : Situé à 50 km de Dakar, le village en quelques années est devenu un carrefour.

Le déplacement est facilité par l’autoroute à péage le reliant à la capitale sénégalaise par,  soit le bus (DDD),  soit par des taxis particuliers.

Ce qui motive davantage les investisseurs. Diass grandit ainsi à grande vitesse et le foncier et d’autres activités deviennent un business assez rentable. L’immobilier et le courtage sont presque devenus les principales activités des habitants.

La majeure partie de la population s’est convertie soit en agent immobilier, soit en courtier. Le business du foncier a connu, ainsi, en quelques années, un véritable essor.

La ruée vers Diass n’est, cependant, pas sans conséquence néfaste sur l’économie du village. Malgré sa proximité avec le prestigieux aéroport, la population vit dans la plus grande pauvreté et la localité manque presque de tout.

Les prix exorbitants des terres ont poussé la majeure partie des habitants à vendre leurs champs. Ce qui a entrainé un chômage galopant chez les jeunes qui s’adonnaient à l’agriculture.

Ainsi, la phrase qui revient comme une ritournelle chez les habitants est : ‘’Nous voulons des emplois pour les jeunes.’’

A ces différents problèmes, s’ajoute un déficit en besoins primordiaux comme l’eau, l’électricité, de structures de santé digne de ce nom, d’infrastructures routières etc.

En effet, les délestages sont très fréquents. Le village ne possède qu’un seul forage pour alimenter toutes les concessions, alors que le nombre d’habitants ne cesse d’augmenter. L’interaction entre les villages n’est pas du tout facile avec des pistes à peine praticable.

A cela s’ajoute l’inquiétude des populations sur leur sécurité vis-à-vis des gens qui se ruent vers Diass

Depuis des années, on constate que les chantiers poussent comme des champignons, des bâtiments d’habitations aussi. Le problème majeur est que le plus souvent, on ne sait pas qui sont les véritables propriétaires, regrette un habitant de Diass qui préfère garder anonymat. Concernant ses probables futurs voisins, ses inquiétudes sont d’ordre sécuritaire. 

<

p style= »text-align: justify; »>Et de poursuivre «Diass n’a pas de poste de police, ni de gendarmerie. Concernant la cohabitation, nous n’avons pas de problème, mais il faut d’abord des préalables», ajoute-t-il tout en grogne. C’est dire que ces temps ci on constate des séries de vols de boutiques et des domiciles cambriolés choses qui ne se sont jamais produites à Diass   

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :