FOCUS : Marché de Diass.


L’espace réservé pour le marché se réduit, de jour en jour. Ce dernier, érigé au bord de la route, est constitué de toiles faites en paille et des tentes construites de manière artisanale à l’aide de sachets en plastique.

Les bouchers, les tabliers de légumes et les femmes vendeuses de fruits et de sachets d’eau pour les passagers des véhicules en provenance de Dakar se disputent les places. L’espace étant assez réduit, les femmes se sentent menacées par d’éventuels accidents de la route.

‘’Le marché reste notre principal problème. Nous voulons qu’on nous construise un nouveau marché dans un endroit plus sécurisé. Ici, nous nous rapprochons davantage de la route, à cause des gens qui ne cessent de construire aux abords du marché.

En plus, depuis l’ouverture de l’aéroport, les voitures sont plus nombreuses à emprunter cette voie, ce qui a entraîné, en même temps, l’augmentation des vendeuses de fruits et d’eau au bord de la route. Ceci empire la situation et les risques sont énormes » s’alarme une femme sous couvert de l’anonymat

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :