L’UE soutient les producteurs de frites congelées contre la Colombie


Diass-Infos: La Belgique a obtenu vendredi 9 novembre 2018 le soutien de l’Union européenne dans sa bataille commerciale face à la Colombie, qui compte instaurer des mesures anti-dumping contre les frites congelées du royaume et celles en provenance d’Allemagne et des Pays-Bas.

Après l’Afrique du Sud et le Brésil, la Colombie annonce à son tour l’imposition de surtaxes prohibitives à l’importation de stocks de frites congelées en provenance surtout de la Belgique, mais aussi des Pays-Bas et d’Allemagne, les trois pays européens principaux transformateurs industriels de pommes de terre.

Le marché colombien en lui-même n’est pas particulièrement développé, mais c’est la tendance qui préoccupe les agriculteurs et les intermédiaires de la filière, déjà éprouvée cette année par une récolte limitée et de piètre qualité, due à la sécheresse de l’été dernier.

Les Colombiens cherchent, semble-t-il, à protéger leurs agriculteurs et à favoriser l’éclosion d’une production agro-industrielle nationale. Saisie par les autorités belges, qui avaient en vain tenté de raisonner Bogotá, la Commission européenne vole au secours de la frite congelée.

Bruxelles devrait incessamment introduire une plainte, pour mesures anti-concurrentielles indues, devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Le litige pourrait certes prêter à sourire, mais dans les faits, on est bien loin de la sympathique baraque à frites belge ou nordiste.

Le secteur européen de la pomme de terre traite environ 60 millions de tonnes de tubercules par an, et assure l’emploi, directement ou indirectement, de plusieurs centaines de milliers de personnes dans l’Union européenne.

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :