Agroalimentaire : comment Patisen se mijote un destin continental

Agroalimentaire : comment Patisen se mijote un destin continental

17 novembre 2018 0 Par khalil

Diass-Infos: Déjà implanté en Côte d’Ivoire et au Nigeria, le poids lourd sénégalais a noué une alliance avec Wilmar pour accélérer son développement.

Cette fois-ci, c’est la bonne. Après avoir coup sur coup échoué à prendre le contrôle de l’ex-Suneor, redevenu Sonacos en 2016, et celui des Grands moulins de Dakar (GMD), Patisen, leader de l’agroalimentaire au Sénégal, vient de réussir un joli coup en nouant une joint-venture avec le singapourien Wilmar, leader mondial de l’huile de palme.

Les deux partenaires devront, à terme, implanter dans le périmètre du futur port de Bargny-Sendou une raffinerie d’huile d’arachide ainsi qu’une minoterie.

Le démarrage des travaux de construction du complexe est prévu d’ici à la fin de l’année, d’après les confidences faites à Jeune Afrique par Youssef Omaïs, fondateur de PatisenUn autre partenariat marque-distributeur lie également les deux acteurs. Depuis peu, l’entreprise sénégalaise produit, sous la marque Wilmar, du bouillon en cubes exclusivement destiné au marché nigérian.

En contrepartie, Patisen lui achète des graisses pour la fabrication de ses bouillons et des huiles pour celle de la mayonnaise, du chocolat et de la margarine. « Depuis quelques jours, nous produisons pour eux, et la capacité de production de notre usine risque la saturation puisqu’il s’agit d’une très grosse commande. C’est un partenariat formidable », jubile le très placide Youssef Omaïs.