Amerique,  Inter

Rupture du barrage minier au Brésil: cinq ingénieurs arrêtés

Diass-Infos : Au Brésil, les autorités commencent à réagir après la rupture du barrage minier qui a fait 65 morts et près de 300 disparus à Brumadinho. La police a procédé à plusieurs arrestations ce 29 janvier. Le parquet de l’Etat de Minas Gerais (sud-est), où a eu lieu la tragédie, a indiqué avoir lancé une opération pour « évaluer la responsabilité pénale de l’entreprise Vale ».

Cinq personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête pour identifier les responsables sur la rupture du barrage de Brumadinho : il s’agit de 3 employés de la compagnie minière Vale et de deux experts d’une entreprise allemande qui ont récemment certifié la conformité du barrage aux normes de sécurité locales. Des documents et des ordinateurs ont également été saisis au cours de la perquisition.

Il s’agit de la première opération d’envergure depuis que le gouvernement a rendu l’entreprise directement responsable de la tragédie. Le groupe Vale affirme être à la disposition des enquêteurs pour comprendre ce qui a pu causer la rupture du barrage vendredi dernier, en apportant, dit-il, un soutien inconditionnel aux victimes.

L’entreprise a annoncé qu’elle allait verser environ 25 000 dollars à chaque famille touchée par la tragédie. Vale a également été pénalisé en Bourse : ses actions ont chuté de 25% lors de la séance de lundi 28 janvier. Le gouvernement pourrait également faire pression sur le conseil d’administration pour changer la direction de l’entreprise minière, qui est l’une des plus importantes au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *