Yenne: un projet de développement ou un projet de destruction.


Diass-Infos: Les habitants de Yenne, Ndayane et Toubab Dialaw ne dorment plus que d’un œil avec l’annonce du port du futur de Ndayane-Yenne. Long de plusieurs kilomètres, ce port, dont les jolies maquettes et promesses cachent l’envers du décor, est un volcan qui peut faire d’énormes dégâts à son réveil. Les populations disent NON et refusent de troquer le bruit reposant des vagues contre les bruits du « monstre ».

Les chiffres du port du futur font peur. Les conséquences néfastes devraient faire réfléchir à deux fois avant que les premières pierres ne soient posées. 1km de digue dans la mer, 20 m de profondeur, 600 hectares réquisitionnés pour la première phase, 1 200 pour la deuxième phase et enfin 1 800 hectares pour la phase finale. Ça sent l’expropriation de milliers de personnes qui devront trouver asile ailleurs.

Avec la digue de 1km dans la mer, les conséquences écologiques sur le système marin seront irréversibles. Plus proche de là, à Saly, des plages ont disparu sur tout le litoral de la baie, en partie à cause d’une petite digue construite quelques Km plus au Nord. A Saint-Louis, des décisions prisent à la hâte ont également eu des répercussions sur le littoral et sa population.

Des exemples comme ceux-là donnent froid au dos en pensant à ce qui peut arriver à cette partie de la côte. Plus de plages, plus de villages, même la légendaire résidence présidentielle qui date de Senghor ne sera pas épargnée. Source: Au-Senegal.com

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :