Assemblée générale des femmes mareyeuses et transformatrices de produits halieutiques à Mbour


Assemblée générale des femmes mareyeuses et transformatrices de produits halieutiques à Mbour

« Le projet de décret régissant la pêche artisanale et portant sur la transformation est en cours depuis des années, sans être finalisé »

En assemblée générale à Mbour, les femmes mareyeuses et transformatrices de produits halieutiques du Sénégal, ont posé sur la table une kyrielle de doléances.

En effet, elles reprochent à leur tutelle un manque de soutien et de suivi qui leur porte énormément préjudice. A titre d’exemples, selon leur présidente Thiaba Diop  Niang , « le  projet de décret régissant la  pêche artisanale et portant sur la transformation est en cours depuis des années, sans être  finalisé. »

« Il faut arrêter   l’octroi des licences de pêches aux bateaux étrangers, la pêche artisanale illégale »

Pour les autres griefs, des femmes mareyeuses et transformatrices de produits halieutiques du Sénégal demandent à l’autorité « des financements pour leurs activités, car le poisson se fait de plus en plus rare. »

Ce qu’elles ont surtout dénoncé, cependant, par l’intermédiaire de leur présidente Thiaba Diop Niang, c’est « l’octroi des licences de pêches aux bateaux étrangers, la pêche artisanale illégale, orchestrée par certains sénégalais. »

Enfin, parmi leurs doléances aussi, la préservation des ressources halieutiques, en demandant à la tutelle d’empêcher « la vente et la transformation des juvéniles, mais surtout le respect des repos biologiques pour faire revenir les poissons et leur laisser le temps de se reproduire. »

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :