A la une,  Sport

Élection à la Fédération sénégalaise de football : Tout ce qu’il faut savoir sur le déroulement du vote.

L’élection du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), avec deux concurrents à départager samedi prochain, répond à des modalités précises. Ce sont 388 électeurs qui devront choisir entre Augustin Senghor et Mady Touré, Mbaye Diouf Dia et Saër Dièye Seck s’étant déjà retirés.

Les électeurs appelés à désigner ou réélire le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) sont les membres du collège électoral, à savoir des mandataires issus des clubs professionnels (Ligue1 et Ligue2), des représentants de clubs amateurs, ainsi que des Ligues régionales, du football féminin, du football spécifique (Beach soccer et Fut Sal), des membres représentants de l’Association nationale des arbitres et de l’Association de Médecins du sport.

Ces délégués sont au nombre de 388 et se voient attribuer un total de pas moins de 430 voix, selon une source proche de la commission électorale. Donc, le futur président est celui qui aura la moitié des voix+1 au minimum. À noter que le vote d’un représentant membre d’un club de Ligue 1 compte trois voix et celui d’un représentant membre d’un club de Ligue 2 compte deux voix.

Dans le détail, il s’agit des 28 dirigeants des clubs professionnels (L1 et L2), des dirigeants des Ligues régionales et de ceux des clubs du championnat national amateur, auxquels s’ajoutent 10 affinitaires (arbitres, médecins du sport, Oncav etc…)

Dans le détail, le plus grand nombre des voix provient du monde amateur et des Ligues régionales. Seules 70 voix proviennent du monde professionnel. Elles sont réparties entre clubs de L1 (42 voix) et clubs de L2 (28 voix).

Ces électeurs, avant d’arrêter définitivement leur choix, écouteront chaque candidat dévoiler successivement son projet pendant quelques minutes, lors d’une Assemblée générale élective prévue samedi 7 août 2021 au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad ) à Diamniadio.

Selon les articles 34.1, 34.2, 34.4, 34.5 des statuts, 10 et 11 du code électoral qui fixent les règles d’organisation de ces élections, le Président et seize membres du Comité exécutif sont élus par l’Assemblée générale.

Les seize membres à élire sont répartis ainsi qu’il suit : 3 représentants des clubs de L1, 2 représentants des clubs de L2, 3 représentants du championnat amateur, 4 représentants des Ligues régionales, 1 membre représentant du football féminin, 1 membre représentant le football spécifique, 1 représentant des médecins du sport et un représentant des arbitres.

Les électeurs votent pour une liste de 23 personnes (y compris les  vice-présidents de la FSF) appelées à occuper les sièges du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (Fsf).

En plus des seize membres élus, le comité exécutif compte des membres de droit du Comité : le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) et le président de la Ligue de football amateur (LFA), le président de l’Association des anciens internationaux, le président de l’Oncav, représentant des Ligues régionales et du championnat amateur.

Toutefois, si les nouveaux textes sont adoptés lors de l’Assemblée générale dite extraordinaire, le Comité exécutif va passer de 23 à 31 membres, selon les termes du consensus. Et de nouveaux membres seront nommés au comex.  

Selon le fichier, le vote est secret et se fait dans la discrétion totale. L’élection répond à un scrutin à deux tours. Si un candidat obtient dès le premier tour la majorité absolue des suffrages exprimés, il est déclaré victorieux et obtient tous les sièges au Comité exécutif de la FSF.

Si ce n’est pas le cas, seuls les deux candidats ayant obtenu le plus de suffrages restent en course pour un second tour, au terme duquel le candidat obtenant la majorité absolue des suffrages est déclaré victorieux. Le président et les membres du Comité exécutif sont élus pour un mandat de quatre ans.

Avec deux concurrents (Mbaye Diouf Dia et Saër Dièye Seck s’étant retirés), il ne peut y avoir un second tour sauf si Augustin Senghor et Mady Touré auront obtenu le même nombre de voix au premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *