Magouilles politiciennes à Joal : Une commission d’inscription installée dans une école séme le doute

Magouilles politiciennes à Joal : Une commission d’inscription installée dans une école séme le doute

10 août 2021 0 Par khalil

Dans un communiqué dont Seneweb a reçu copie, la commission chargée des élections du Pastef, dans la commune de Joal-Fadiouth-Ngazobil, soupçonne le parti au pouvoir de procéder à des « magouilles politiciennes ». Selon la commission du Pastef, leurs militants qui doivent s’inscrire sur les listes avaient l’information selon laquelle les inscriptions se dérouleront au commissariat central de Mbour.Mais, à leur grande surprise, ils ont constaté qu’à l’école élémentaire publique Waly Diouf, « des membres de l’Apr ont installé, en catimini, une commission parallèle à celle officielle, pour inscrire des primo-votants et des membres de leur parti et coalition en vue de leur obtenir des cartes nationales d’identité », lit-on dans leur communiqué. Selon la commission des élections du Pastef, la mairie de Joal n’a pas été informée de cette commission.

« Vu la présence de militants de l’Apr proches de Sophie Siby qui encadrent les opérations, le doute s’installe. Les membres du Pastef Joal-Fadiouth-Ngazobil dénoncent cet acte indigne qui entache le processus d’inscription des primo-votants, car cette discrimination écarte les autres jeunes des partis de l’opposition », indique le document. Même si la section Pastef Joal-Fadiouth-Ngazobil dénonce le fait que les canaux officiels d’information existant au niveau de la commune n’ont pas relayé l’information, du côté de la responsable politique, Sophie Gladyma, on affirme le contraire.

« C’est une commission pour tout le monde, installée dans une école publique, juste pour faciliter aux populations à s’inscrire, comme le veut le président. Cette commission ne fait aucune différence sur les militants des partis politiques. Le message est même passé à la radio côtière qui est publique. Avant de parler de magouilles, est-ce que l’un d’entre eux a été refusé à s’inscrire ? Nous ne le pensons pas ! », rectifient les partisans d’Aissatou Sophie Gladyma. Ainsi, Pastef Joal-Fadiouth-Ngazobil compte dès ce lundi saisir le préfet de Mbour, par le biais de leur coordonnateur départemental, pour tirer cette affaire au clair.