Sénégal, pays où les forces de l’ordre « torturent à mort » des citoyens sans qu’il n’y ait jamais de responsables

Sénégal, pays où les forces de l’ordre « torturent à mort » des citoyens sans qu’il n’y ait jamais de responsables

1 octobre 2021 0 Par khalil

Toutes mes pensées ce matin vont à la famille du « MODOU MODOU » Cheikh Niass, tombé dans les geôles de la police sénégalaise
Encore une énième mort entre les mains des forces de l’ordre du Sénégal. La justice doit agir, et vite. Elle ne soulagera jamais de sa peine la famille de Cheikh mais au moins, en situant les responsabilités elle honorera sa mémoire.

Au Sénégal, les morts qui se comptent par dizaines dans les commissariat de police sont bien loin d’être élucidés: Jamais la justice n’aura élucidé, ne ce reste qu’une affaires parmi les nombreux dossiers où un sénégalais est mort entre les mains de la police. On peine même à traiter les morts comme des victimes, on les criminalise, comme s’il fallait les salir en plus de les avoir tués.
La justice ne poursuit pas les forces de l’ordre qui sont responsables de ces bavures, elle préfère même parfois rejeter la faute sur les victimes ou évoquer des morts naturelles.
Guy Marius Sagna compare les postes de polices « à de vrais cimetières».
Toutes les vies comptent.
Que la justice soit à la hauteur des principes qu’elle prétend défendre.

dakarmatin