Port de Ndayane : le Sénégal détient désormais 40% du projet

Port de Ndayane : le Sénégal détient désormais 40% du projet

15 octobre 2021 0 Par khalil

Le partenariat entre le Sénégal et Dp World, partenaire stratégique dans la construction du futur port en eau profonde de Ndayane, s’est renforcé avec la signature de deux nouvelles conventions en marge du forum économique du Sénégal à Dubaï dans le cadre de l’Exposition universelle. Désormais, le Sénégal détient 40 % du projet, contre 10 % dans le contrat initial.

DUBAI – Avec plus de 840 milliards de FCfa pour la première phase, le projet de Port du futur à Ndayane, dont l’Etat du Sénégal sera actionnaire, constitue, à ce jour, le plus grand investissement portuaire de Dp World en Afrique, et le plus important investissement privé de l’histoire du Sénégal. Un partenariat qui s’est renforcé avec la signature de deux nouvelles conventions liant les deux parties, à l’occasion du forum économique du Sénégal dans le cadre de l’Exposition universelle Dubaï 2020. Désormais, le Sénégal détient 40 % des parts du projet, contre 10 % dans le contrat initial.

Pour rappel, le Sénégal avait signé, le 23 décembre 2020, un accord avec Dp World, ouvrant la voie à la construction du Port du futur à Ndayane, à 50 km de Dakar ; un port en eau profonde qui sera adossé à une zone économique spéciale. D’après le Chef de l’État Macky Sall, une fois réalisée, cette infrastructure majeure fera du Sénégal un hub maritime et logistique de classe mondiale. Elle contribuera à créer des milliers d’emplois, d’autres activités génératrices de revenus, et de nouvelles opportunités de commerce et d’investissement. De même, il se réjouit de l’initiative de Dubaï, dite « Passeport logistique mondial », visant à lever les obstacles non tarifaires au commerce, renforcer les capacités logistiques portuaires, développer de nouvelles routes commerciales entre l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine, et booster les échanges entre pays partenaires. « Le Sénégal y a adhéré et l’initiative est déjà opérationnelle chez nous entre Dp World et ses partenaires importateurs et exportateurs », souligne Macky Sall.

Sénégal-Émirats Arabes Unis : 24 accords et mémorandums d’entente signés à ce jour

Présidant l’ouverture de ce forum, mercredi, le Président Macky Sall a souligné qu’avec 24 accords et mémorandums d’entente en vigueur à ce jour entre les Emirats Arabes Unis et le Sénégal, les deux pays disposent d’un cadre juridique bilatéral « solide et diversifié pour servir de base aux relations d’affaires ». Ce sont là, dit-il, des préalables nécessaires pour inspirer confiance aux relations d’affaires tant au niveau étatique qu’entre secteurs privés afin de bâtir une coopération et des partenariats durables. « Nous réunissons donc toutes les conditions propices à l’approfondissement et à la diversification de nos échanges économiques et commerciaux. C’est dire qu’il y a un risque zéro pour faire prospérer le commerce, l’investissement et le partenariat entre le Sénégal et les Emirats Arabes Unis », indique Macky Sall.

En dehors des domaines classiques de coopération, le Sénégal et les Émirats développent d’autres partenariats, notamment sur l’habitat, avec Emirates Gate Investment, et sur l’enseignement professionnel et technique, avec Planet One Dubai, informe le Chef de l’État. « Nous avons également de bonnes perspectives de collaboration dans d’autres secteurs, comme l’énergie, le tourisme, la logistique, la finance et les services liés à l’aviation civile (ou encore l’agro business), pour ne mentionner que quelques domaines », cite Macky Sall, rappelant que les portes du Sénégal sont ouvertes à tous les porteurs de projets d’investissement.

120 projets d’un montant de 7 milliards de dollars présentés aux investisseurs

En ouvrant le forum économique du Sénégal à Dubaï, mercredi, dans le cadre de l’exposition universelle, le Président Macky Sall a rappelé que celle-ci n’est pas une simple exhibition scénique. Elle est aussi et surtout « une opportunité de rencontres et d’échanges pour intensifier le commerce, l’investissement et les relations de partenariat », dit-il. Au deuxième jour de ce forum ce jeudi 14 octobre consacré aux rencontres Be to Be (tête à tête) et B2G (séances de networking entre investisseurs et secteur privé d’une part, et investisseurs et le Gouvernement d’autre part), le Directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion des investissements et grands travaux de l’État (Apix), Mountaga Sy, a présenté aux investisseurs les opportunités d’affaires au Sénégal. Il s’agit d’un package de 120 projets d’un montant global de 7 milliards de dollars. Les secteurs ciblés sont : la santé et le secteur pharmaceutique (2,8 milliards de dollars), les Tic (819 millions de dollars), l’industrie (2,07 milliards de dollars), le tourisme (914 millions de dollars) et l’agrobusiness (802 millions de dollars). Ces projets sont sous-tendus par 16 réformes phares prévues dans le cadre du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap-2A) du Pse visant à renforcer le climat des affaires et l’attractivité du Sénégal. A sa suite, le Ministre du Commerce et des Pme, Aminata Assome Diatta, maître d’œuvre de la participation du Sénégal à l’Expo de Dubaï, est revenu sur les atouts du Sénégal : sa stabilité, sa position géographique, le climat des affaires, etc.