Rejet du dossier de la Coalition Yewwi Askan Wi Mbour: Me Tall indexe le préfet responsable et compte saisir la Cour d’appel de Thiès

Rejet du dossier de la Coalition Yewwi Askan Wi Mbour: Me Tall indexe le préfet responsable et compte saisir la Cour d’appel de Thiès

5 novembre 2021 0 Par khalil
Publicités
« La liste communale de la coalition Yewwi Askan Wi était complète. Ce qui c’était passé, c’est que le préfet n’entend pas prendre les listes de l’opposition. Nous avons constaté qu’il y a une discrimination entre les candidats du pouvoir, ces alliés et ceux de l’opposition ». Ce sont les propos de Me Abdoulaye Tall, candidat de la coalition Yewwi Askan Wi de Mbour. 
Ainsi, il tient pour responsable le préfet de Mbour qui n’aurait pas accepté la déposition de leur dossier. D’ailleurs, un huissier a été saisi et il a constaté que c’est le préfet qui a refusé de prendre le dossier, explique l’avocat. Selon lui, les autorités veulent organiser des simulacres d’élections à Mbour. 
Il annonce que lui et ses camarades vont saisir saisir la Cour d’appel de Thiès pour qu’il statue sur le cas.
« Les seuls candidats qui ont été reçus par le préfet sont le candidat du pouvoir et les deux candidats alliés du pouvoir. Tous les trois candidats ont eu à partager le Bby en 2019. Je ne sais pas ce qui est nouveau sous nos cieux pour qu’ils se regardent en adversaires. Mais, nous considérons que ces trois potentiels alliés veulent exclure les candidats de l’opposition de facto », a-t-il soutenu.
A l’en croire, « Le préfet a créé un précédent dangereux. Dans un Etat de droit, une administration ou le principe de l’écrit est primordial, le préfet se contente verbalement de dire que le dossier est rejeté. Laissant nos mandataires dans une situation inconfortable ». 
Selon l’avocat, le policier préposé à la porte leur a interdit d’entrer dans la préfecture. Il leur a signifié que seuls les mandataires étaient autorisés à entrer. 
Alors qu’au même moment, les candidats du parti au pouvoir « accompagnés de leurs mandataires étaient à l’intérieur voire même dans le bureau du préfet, ils faisaient des va-et-vient. Ce qui est inadmissible parce que nous considérons que c’est un traitement de faveur qui leur a été réservé contrairement aux candidats de l’opposition qui n’ont demandé aucun privilège, aucune faveur. Mais ce que nous demandons, c’est le respect de la loi sans discrimination aucune. Nous dénonçons l’attitude du préfet de Mbour. Nous appelons tous les Mbourois à ne pas laisser cette forfaiture », peste Me Tall.
La coalition Yewwi Askan Wi prévient qu’au niveau de Mbour, le pouvoir ne veut pas d’opposition. Mais il y aura bel et bien une opposition qui va participer activement dans cette élection.
« Sinon il n’y aura pas d’élection », prévient l’avocat. 
Il lance un appel aux Mbourois à  » ne pas accepter cette forfaiture qui promet des lendemains incertains ».