L’annulation du sommet Kim-Trump inquiète en Corée du Sud

L’annulation du sommet Kim-Trump inquiète en Corée du Sud


Diass-Inos: Dans la péninsule coréenne, les réactions sont nombreuses, diverses et souvent inquiètes, après la décision – surprise – hier du président américain Donald Trump, qui a annoncé annuler son sommet prévu dans trois semaines avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Cette annulation survient quelques heures seulement après que la Corée du Nord a procédé au démantèlement de son fameux site d’essais nucléaires, comme elle s’y était engagée. Du coup, la Corée du Nord peut s’offrir le beau rôle après l’annonce américaine ; elle se dit d’ailleurs ce matin toujours disposée au dialogue.

Le vice-ministre nord-coréen des affaires étrangères, Kim Kye-gwan, déclare d’ailleurs ce matin que son pays est toujours prêt à un sommet avec le président américain, « n’importe quand, et sous n’importe quel format. »

La Corée du Nord a déjà gagné la bataille de l’image : hier, elle a détruit les tunnels de son site d’essai nucléaires, comme elle s’y était engagée et les vidéos spectaculaires de l’explosion de ces tunnels font le tour des télévisions du monde entier. Pyongyang a aussi récemment libéré les trois otages américains.

Le régime conserve son arsenal nucléaire, mais ses récents efforts diplomatiques lui ont permis de réduire la pression de la Chine, qui se montre moins ferme dans l’application des sanctions ces dernières semaines. Et la Corée du Sud aussi semble prête à plus de flexibilité.

L’alliance Séoul-Washington en péril

Le gouvernement sud-coréen semble avoir été pris par surprise. Hier soir, à minuit, le président sud-coréen a convoqué en urgence une réunion de son conseil national de sécurité. Moon Jae-in s’est dit « perplexe et triste ». Et il a appelé les dirigeants américains et nord-coréens à reprendre le dialogue.

Il faut rappeler que Moon Jae-in a fait des efforts monumentaux pour permettre ce sommet, trouver une solution négociée à la crise nucléaire et éviter un conflit armé.

La décision de Trump torpille ses efforts. Une décision qualifiée de « folle et complètement absurde » par le quotidien Hankyoreh. Washington se révèle être un allié très peu fiable, d’autant plus qu’une majorité de Sud-Coréens soutenait ce sommet, et soutient toujours le processus de dialogue en cours. L’alliance Séoul-Washington va connaître des turbulences.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :