De quoi Ousmane Sonko est-il le nom ?


Diass-Infos: L’opposant Ousmane Sonko, candidat à la présidentielle de 2019, fait figure de nouveau venu dans le paysage politique sénégalais. Nicolas Simel Ndiaye, fondateur du think tank L’Afrique des Idées, estime qu’au-delà du tournant qu’il représente dans l’histoire politique récente du pays, il est aussi le produit de l’échec de la majorité présidentielle à mener les réformes attendues.

Après avoir habitué les sénégalais à une opposition acharnée au sein de l’Assemblée nationale depuis l’été 2017 ; après avoir sans coup férir réuni le nombre de parrainages nécessaire pour être candidat à l’élection présidentielle de février 2019 ; après avoir publié ses « Solutions » et réussi un lancement de campagne inédit, Ousmane Sonko incarne désormais une nouvelle façon de faire de la politique au Sénégal fondée sur un triptyque : la confrontation des idées, la compétence et l’incarnation d’une jeunesse décomplexée, ambitieuse, combative.

En cela, Ousmane Sonko constitue une triple chance pour le Sénégal. D’abord pour notre vitalité démocratique, car une majorité présidentielle aussi large a besoin d’une opposition d’autant plus forte pour éviter de sombrer dans un confort et une léthargie certes confortables à court terme mais de toute évidence insoutenables dans la durée.

Ensuite pour notre jeunesse, dont une partie cède progressivement aux sirènes de l’indifférence vis-à-vis de la politique.

Enfin pour nos institutions, dans la mesure où il défend un principe certes consensuel mais jamais acquis, celui de l’équilibre du pouvoir, pour que, comme l’écrivait Montesquieu, « par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ».

khalil

DIASS-INFOS RADIO TV : le portail d’informations de Diass sur le net, Premier site d’actualité de Diass au Senegal.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :